ADORABLE FUTÉ DURABLE

Une visite à l’atelier Öko Créations

Quand je pense à l’origine des vêtements ou des textiles que j’achète, je dois admettre que je fais souvent l’autruche. Au secondaire, j’ai été très troublée d’apprendre quelles étaient les conditions de vie des travailleurs du textile et j’ai tenté de boycotter les marques qui étaient réputées avoir de mauvaises pratiques à ce niveau. Après l’horrible effondrement de l’usine Rana Plaza au Bangladesh, je me suis sentie coupable de la quantité de vêtements à bas prix que j’ai trouvé dans mon placard.

En vérité, la majorité d’entre nous serait certainement surpris et désenchantés s’il était possible de  visiter les lieux de fabrication de la majorité de nos possessions. Ma visite aux locaux de Öko Créations situés dans le quartier Vieux Ste-Rose de Laval, Québec, fut exactement le contraire et cela m’a rappelé l’importance de supporter le plus possible les fabricants locaux, éthiques et écologiques.

Logé dans un ancien couvent bâti en 1872, Öko Créations partage ces lieux patrimoniaux avec d’autres entreprises. Son atelier et son siège social sont d’ailleurs situés dans ce qui était autrefois la cuisine des religieuses!

Atelier

Alors, vous savez toutes ces choses que j’essaie de ne pas imaginer quand je regarde les étiquettes de mes vêtements fabriqués à l’étranger? Et bien, l’atelier de Öko Créations est le genre d’endroit où je souhaiterais que tout produit textile que j’achète ait été fabriqué.

Soit, les presque 1000 pieds carrés sont une peu encombrés par les tissus empilés du sol au plafond et la présence d’un parc pour bébé collé contre les bacs de produits, mais le petit espace est aussi débordant d’amour. Le jour de ma visite, toute l’équipe était là, avec quelques extras : les sœurs et propriétaires Marie-Noël et Mélanie, leur mère et employée Nicole, leur couturière principale Maggy et Delphine, en charge de l’emballage. Marie-Noël avait apporté son fils et continuera de le faire jusqu’à ce qu’il atteigne environ l’âge de 1 an, alors que les deux filles de Mélanie, étant en journée pédagogique, passaient aussi une partie de la journée chez Öko.

Oko Family

Vous ne pourriez me payer assez pour que j’accepte de travailler dans l’usine où mon chandail « Banana Republic » a été fabriqué. (Et pour sûr, les gens qui y travaillent ne sont pas suffisamment payés). Mais j’irais volontiers travailler dans la cuisine-de-couvent-devenue-atelier de Öko Créations en échange de la camaraderie, de l’énergie positive et de la musique vivante qu’on y retrouve. Mais comme je suis hautement sous-qualifiée pour le travail méticuleux de la machine à coudre ou de la table de coupe, c’est tant pis pour moi !

Atelier Öko

Le moins qu’on puisse dire, c’est que chaque item, des tampons démaquillants au poncho sortie de bain, est fait avec amour. Certes, l’amour ne suffit pas pour fabriquer des produits de qualité (comme en témoigne la plupart des repas que je cuisine). J’ai pu être témoin de l’habileté, la précision et l’attention porté à chaque détail dans la réalisation du moindre produit. En parlant avec Mélanie et Marie-Noël, j’ai pu constater à quel point leur entreprise est une extension d’elles-mêmes et leur atelier, une deuxième maison.

Couturière au travail

Je suis une fière employée et cliente de Öko Créations depuis maintenant plus d’un an, mais toujours à distance. Cette première de, je l’espère, nombreuses visites à l’endroit où la magie commence a réaffirmé ma conviction en l’importance de soutenir les compagnies dont l’éthique correspond à la mienne.

En tant que consommateur, la façon dont nous choisissons de dépenser notre argent est un très puissant vote en faveur de la sorte de monde dans lequel nous désirons vivre. Je veux vivre dans le royaume de Öko Créations.

Equipe de l'Atelier Öko

Marie-Noël, Delphine, Mélanie, Nicole & Maggy

 

Lindsay Gallimore est une maman bloggeuse éco-passionée. Retrouvez-la sur Maman Loup’s Den.

 

 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser une réponse