ADORABLE FUTÉ DURABLE

Sortez vos mouchoirs en tissu!

Sortez vos mouchoirs! Take out your handkerchiefs!

Sortez vos mouchoirs en tissu…

…non pas pour pleurer mais pour les fêter!

Je n’ai pas 40 ans et pourtant le mouchoir en tissu me rappelle, avant tout, mon enfance! Eh oui, nous avions (quasi) tous des mouchoirs en tissu dans nos poches pour aller à l’école (primaire). J’ai apprivoisé les m%?$*/ mouchoirs jetables un peu avant l’adolescence. Ils s’effritaient dans mes poches (surtout si oubliés au lavage) et, comble de malchance, se déchiraient (souvent) au moment du mouchage: ouach! Par contre, comme toute bonne consommatrice bien éduquée, j’ai rapidement pris l’habitude du trio acheter/utiliser/jeter. Je vous passe certaines anecdotes peu responsables de ma part. Et puis, ces mouchoirs jetables, avouez-le, les compagnies nous les ont bien vendus. C’est hygiénique, sans lavage, pas cher (!), avec de jolies couleurs et parfois même avec d’agréables parfums “naturelles” (sic). L’emballage est devenu individuel et plus “pratique” (rime avec plastique). Le design toujours aux couleurs “tendances”! Ils sont devenus moins friables aussi. Surtout, si vous continuez de les utiliser, choisissez-les bien c’est à dire issus du recyclage et sans additif​¹.

En étudiant en esthétique-cosmétique, ce n’est pas à cette période que j’ai pris conscience du problème, loin de là. L’usage du jetable est alors la norme: serviette en papier, compresses ou éponges jetables, etc. L’hygiène, une absolue nécessité, est ainsi assurée (sans effort). C’est en étudiant en massothérapie que tranquillement, mais sûrement, j’ai pris conscience que nous avons qu’une seule planète qui, elle, n’est pas jetable. Il était temps, nous étions en 2004! J’ai au fil des ans remis en cause beaucoup de mes pratiques personnelles et professionnelles. Depuis, J’ai lu​²​ énormément sur différents sujets liés à l’environnement: des blogs, des livres, des conférences. Je me suis formée un peu plus en aromathérapie (j’avais des bases acquises lors de ma formation initiale et avec les marques…imaginez le peu d’objectivité). Depuis les débuts de mon institut je m’efforce de réduire mon empreinte environnementale. J’ai même été reconnu au niveau 2 de Recyc-Québec. Lorsque la Slow-Cosmétique³​ a été lancée par Julien Kaibeck j’ai irrémédiablement plongé dans cet univers qui est pour moi du simple “bon sens”, une évidence! Non plus suivre le diktat des compagnies cosmétiques mais revenir aux réels besoins de la peau​4. J’ai depuis suivi des cours (MOOC) sur le développement durable et sur l’économie collaborative. Je suis de très près certains mouvements: zéro déchet, minimalisme, végétarisme, simplicité, slow, etc. Je m’en inspire mais j’ai encore beaucoup à apprendre et mettre en application. Je ne suis pas une fille des extrêmes, ni assez perfectionniste pour arriver à tout mettre en pratique même si, j’adhère à 100% à certaines idées. Je fais ce que je peux, à la mesure de mes moyens et de ma motivation. La notion de plaisir m’est indispensable.

Sortez vos mouchoirs! Take out your handkerchiefs!

Revenons-en à nos mouchoirs. Car ils ont été un de mes premiers gestes vers un retour au bon sens: limiter les déchets même à mon institut. J’ai énormément de satisfaction à utiliser les mouchoirs en tissu, c’est réellement un plaisir! Ah les doux souvenir d’enfance! Une de mes doudous a été un mouchoir à petits pois que je glissais dans la poche d’un toutou! C’est inusable! La preuve est que je viens de dire adieu à un mouchoir en tissu ayant appartenu à mon père (pensionnat des années 60!) et j’en ai encore un de ma “jeunesse”. C’est économique (pas usable que je vous dis), supra doux et donc efficace pour tous les nez même les plus fragiles. Mes premiers (nouveaux) mouchoirs que j’ai acheté furent ceux de Oko création (trouvé chez Écoboutik). J’avais même pris la pochette pour les ranger.

Sortez vos mouchoirs! Take out your handkerchiefs!

Je les traîne partout et ils m’ont même servi de débarbouillette en dépannage 911 (randonnée). Depuis, j’en ai glané ici et là. Ma belle-mère m’en a sorti des gigantesque, tous neufs et encore emballés, datant des années 70! J’ai récupéré mes anciens, j’en ai fabriqués quelques uns et achetés d’autres plus “funky” pour mon enfant.

Sortez vos mouchoirs! Take out your handkerchiefs!

Des mouchoirs jetables j’en ai encore en boite (Cascade) surtout pour ma clientèle ou les invités. Mea culpa, ils sont sous mon nez à la maison, j’en utilise parfois. J’ai une boite de mouchoirs en tissu que j’offre au besoin aux client(e)s averti(e)s. Demandez à les essayer, vous repartirez avec un gratuit ;-)! Mais, je ne suis pas dupe, j’entends les “Arkeu” de certain(e)s. C’est sale! Question: une fois que vous vous êtes mouché dans votre “beau Kleenex”, vous avez toujours une poubelle pour l’y mettre? Non! Que Celui ou celle qui n’a jamais réutilisé un mouchoir jetable me jette la première pierre! En quoi le mouchoir en tissu serait plus sale? Si vous le mettez de côté après usage, si vous avez une pochette pour le sale “en attendant” le lavage, il est ou le manque d’hygiène? Vous lavez vos (petites) culottes et celles de vos enfants, les chaussettes de la famille alors pourquoi ne pas y ajouter les mouchoirs? Je vous assure qu’en terme de “Arkeu” les mouchoirs n’ont rien à envier à vos dessous ou vos torchons. Ces tissus “contaminés” doivent tous être lavés correctement et ainsi être désinfectés. Les virus (qui causent les rhumes simples) seront tués avec un lavage à l’eau bien chaude et savonneuse. Pour les bactéries (ex: gastro) il faut faire bouillir et/ou additionner votre savon à lessive de quelques gouttes d’huiles essentielles antiseptiques. Si vous utilisez la sécheuse voilà une autre qui tuera quelques indésirables.

J’aime la gamme des tissus Okö création. Je porte même les serviettes hygiéniques en complément de ma “cup”​5​. À l’institut j’utilise (depuis 6 ans?) leurs tampons démaquillants​pour retirer avec douceur le maquillage des mes clientes au début du soin visage. C’est très doux, durable, il est impossible que vous reveniez aux cotons jetables après ça!

J’ai encore quelques “jetables” auxquels je n’ai pas trouvé de solution de rechange satisfaisante pour mon institut: papier de table d’examen (pour les épilations), bandelette d’épilation, gants de nitrile (impossible de faire sans), spatules, compresses. Alors, en attendant, je me console en sortant mes mouchoirs…en tissu 🙂

 

 

 

Isabelle Goarin, esthéticienne et massothérapeute agréée, Institut Goarin

 

 

 

 

 

D’autres articles sur le même sujet: ​

¹Un ​comparatif sommaire papier vs tissu​ et ​la liste verte ou rouge de Greenpeace

²“Mal de Terre” de Hubert Reeves, “Planète jetable” de Annie Léonard

³ Le blog de ​Julien Kaibeck​ est une mine de renseignements. Il a fondé le mouvement de Slow-cosmétique​ en 2012.

4​ À ce propos: relire ce qu’est la ​peau​ sur wikipedia ou s’informer sur le site ​des dermatologues​. Aussi mon article sur ​“La peau cet organe mal compris”

5​ Il existe plusieurs ​coupes menstruelles​. L’essayer c’est aussi l’adopter!

6 ​Cet ​article​ détail bien comment faire

Mes autres incontournables:

2 réponses à “Sortez vos mouchoirs en tissu!”

  1. sabrina rubigny 2017-05-30 #

    bonjour !
    Un bel article 🙂

    • isabelle goarin 2017-06-01 #

      Merci 🙂

Laisser une réponse